Foire Aux Questions

A partir de quel âge peut-on pratiquer la sophrologie ?

Dans le cadre d’un objectif de séance, il faut avoir un niveau de langage suffisant et une certaine conscience du corps et de soi, on peut donc considérer que la pratique de la sophrologie est possible à partir de 6 ans environ, en fonction de la maturité de l’enfant. En dessous de cet âge, il s’agit plutôt de jeux à médiation sophrologique.

Il n’y a par contre pas d’âge maximum pour commencer la sophrologie, et aucun risque à la pratiquer.

Est-ce que ça marche ?

OUI, la sophrologie peut être d’une grande aide, si on la pratique pour soi et que l’on prend le temps de pratiquer les exercices conseillés.

Est-ce remboursé par la sécurité sociale ?

NON, malheureusement.

Par contre, de plus en plus de mutuelles prennent en charge une partie du coût des séances, n’hésitez-pas à vous renseigner.

Vous trouverez une liste des mutuelles remboursant les frais de sophrologie en suivant le lien suivant: https://www.chambre-syndicale-sophrologie.fr/mutuelle-sophrologie-sophrologue/

Combien de séances faut-il faire ?

Cela va dépendre de votre objectif et de vos besoins, nous pourrons en discuter et ajuster le programme en fonction de vos possibilités et souhaits.

Quelles sont les valeurs de la sophrologie ?

La sophrologie ne relève d’aucune croyance ou appartenance religieuse.

Le fondement de la pratique sophrologique est la bienveillance, le respect et l’absence de jugement. Cela s’entend du sophrologue envers son client, mais aussi de la personne pratiquant la sophrologie envers elle-même.

Je suis adhérente à la Chambre Syndicale de la Sophrologie, et en respecte, dans ma pratique, le code de déontologie.

Ce code est consultable en suivant le lien suivant :
https://www.chambre-syndicale-sophrologie.fr/deontologie-sophrologie/

Puis-je me soigner avec la sophrologie ?

NON, la sophrologie ne peut en aucun cas remplacer un suivi ou un traitement médical.

Le sophrologue n’est pas non plus habilité à établir de diagnostic.

Par contre, la sophrologie peut être un véritable plus, en parallèle d’un suivi médical.

Ainsi, je me permettrai de vous réorienter vers un professionnel adéquat si votre demande n’entre pas dans le champ de la sophrologie.

 

Certaines maladies sont-elles incompatibles avec la sophrologie ?

La pratique de la sophrologie nécessite un minimum de capacités cognitives, elle peut donc être inadéquate en cas de dégradation importante des fonctions supérieures.

De mêmes, certaines pathologies psychiatriques peuvent contre-indiquer la pratique de la sophrologie.

En cas de doute et avec votre autorisation, je prendrai contact avec votre médecin pour m’assurer de la pertinence des séances de sophrologie pour vous.